el jaafari 2015 fig fs

L’obésité est considérée comme une maladie inflammatoire chronique à bas bruit, dans laquelle le tissu adipeux est infiltré par des cellules mononucléées (CMN) du sang périphérique. Alors que les adipocytes et les  macrophages de type M1 sont bien  connus pour être en  grande partie responsables de cette inflammation, nos  récents travaux ont impliqué 2 nouveaux acteurs, agissant probablement en amont : les cellules souches adipocytaires  (CSA)  et les lymphocytes Th17. Nous avons en effet montré que l’interaction des CMN du sang périphérique  avec les CSA  de sujet obèse induit une polarisation des lymphocytes T vers la voie Th17 inflammatoire, ainsi qu’une activation des macrophages de type M1. De plus, suite à cette interaction,  les CSA ont montré une augmentation de leur secrétion d’IL-6, une inhibition de l’adipogénèse ainsi qu’une baisse de l’insulino-sensiblité des adipocytes dérivés. Nos travaux ont également permis de démontrer  que les cellules responsables de cette activation étaient bien les CSA du sujet obèse, puisque ni les CMN de sujets obèse  ni les CSA de sujets minces n’étaient capable d’activer les Th17 au même niveau ((A. Eljaafari et al,  2015. Diabetes. 64:2477-88). Par ailleurs, les adipocytes du sujet obèse semblent également capables d’induire une telle inflammation, selon des travaux en cours (M. Chehimi et al, Adipocyte journal, 2016).

Eljaafari A, Robert M, Chehimi M, Chanon S, Durand C, Vial G, Bendridi N, Madec AM, Disse E, Laville M, Rieusset J, Lefai E, Vidal H, Pirola L.  Adipose Tissue-Derived Stem Cells From Obese Subjects Contribute to Inflammation and Reduced Insulin Response in Adipocytes Through Differential Regulation of the Th1/Th17 Balance and Monocyte Activation. Diabetes. 2015 Jul;64(7):2477-88 Pub Med

Contact:

trombi-aeljaafari

Assia EL JAAFARI

Team 1 – Laboratoire CarMeN
Mail :assia.eljaafari@univ-lyon1.fr