30 oct: Partenariat Valbiotis et CarMeN

VALBIOTIS signe un partenariat scientifique avec le Dr. B. MORIO (Eq. 1) de  CarMeN, laboratoire de recherche biomédicale dans le domaine des maladies métaboliques

 

  • Une reconnaissance pour TOTUM-63, principe actif de VALEDIA®
  • De nouvelles données scientifiques attendues dans les mois à venir
  • Un renforcement des liens entre VALBIOTIS et la recherche biomédicale et clinique en faveur d’une meilleure prise en charge des populations prédiabétiques

 

La Rochelle, le 30 octobre 2018 (17h35 CET) – VALBIOTIS (FR0013254851 – ALVAL / éligible PEA/PME), entreprise française de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce la signature d’un partenariat scientifique avec le Laboratoire CarMeN.

Objet du partenariat

Le partenariat entre VALBIOTIS et le Laboratoire CarMeN va permettre d’élargir le champ de compréhension des effets de TOTUM-63 au cours d’une étude préclinique spécifique. Il permettra notamment d’apporter des données complémentaires concernant l’impact de TOTUM-63 sur le tissu intestinal et la participation des incrétines dans les effets de TOTUM-63, qui sont des éléments essentiels de la physiopathologie de la résistance à l’insuline et du diabète de type 2. De plus, les effets de TOTUM-63 sur la dynamique d’interaction entre les mitochondries et le réticulum endoplasmique, qui pourrait participer à la régulation du signaling de l’insuline dans le tissu hépatique, seront également étudiés.

 

Béatrice MORIO-LIONDORE, Directrice de recherches au sein du Laboratoire de recherche CarMeN, ajoute : « Au cours des dernières années, les travaux de Jennifer RIEUSSET, responsable de l’équipe « communication interorganites et diabète », se sont focalisés sur l’implication des mitochondries et du réticulum endoplasmique (RE) en mettant en évidence, pour la première fois, le rôle clé des interactions structurelles et fonctionnelles entre ces deux organites dans les altérations de l’action et de la sécrétion de l’insuline au cours du diabète de type 2. Notre objectif est de clarifier les mécanismes par lesquels les interactions mitochondries-RE sont impliquées dans la pathogenèse du diabète de type 2 et si le contrôle de ces interactions pourrait constituer une nouvelle cible pour améliorer l’action et la sécrétion d’insuline dans le diabète de type 2. Dans ce contexte, nous sommes très intéressés par cette étude préclinique avec TOTUM-63, qui présente une perspective très attractive pour tous les scientifiques de l’équipe. Cette collaboration va aussi nous permettre de renforcer les ponts entre la recherche fondamentale et le développement de produits de santé ».